La religion

Répondre
Avatar du membre
Sabi
Messages : 94
Enregistré le : 06 juin 2020, 18:43
Contact :

La religion

Message par Sabi »

Comme la religion est un truc qui m'a toujours intéressé, il me semblait logique d'aborder le sujet. D'autant plus que j'ai l'impression qu'il y a peu, voire pas, d'histoires où un personnage a une dimension religieuse sur PA.

Alors qu'est-ce que vous en pensez ? En France, la religion est un sujet tellement privé qu'il en devient tabou. Et cela se ressent dans les fictions. Finalement, quand il ne s'agit pas de critiquer une religion dans ses excès (le catholicisme notamment), je ne me souviens pas avoir vu un roman où un personnage est religieux.

Pourtant, la religion peut être un thème extrêmement intéressant dans le développement d'un personnage. Un personnage disposant d'une Foi particulière amène une vision du monde et de la vie particulière. Cela rajoute de la profondeur aussi.
Et puis, la religion a une part de mystère aussi. Dans le cadre d'une histoire fantastique, une religion peut être propice à instaurer une atmosphère mystérieuse et/ou mystique.

Je réfléchis rapidement à une raison qui pousserait un auteur à ne pas parler de religion, et à part une haine personnelle pour la chose, je ne vois que la peur de voir des fanatiques venir emmerder après avoir lu l'histoire. Mais bon...

Avatar du membre
Soah
Messages : 437
Enregistré le : 31 oct. 2018, 14:49

Re: La religion

Message par Soah »

Je ne saurais apporter une réponse très clair à tout cela. Mon message va être un peu décousu, désolée par avance ! x')

En France, la religion est en effet une affaire privée. La séparation de l'église et de l'état y est sans doute pour quelque chose de très important. Au final, j'ai le sentiment - en tout cas pour les personnes catholiques - que la religion n'est plus au centre de leur existence et/ou qu'ils sont croyants par habitude culturelle. Je pense également qu'il y a une véritable défiance vis-à-vis de la religion en France et de fait, il est fort probable que certaines maisons d'édition demande à leurs auteurs de retirer des passages ou des mentions non nécessaire aux intrigues qui pourraient faire éventuellement polémique.

Cela dit, il y a des maisons d'édition spécialisée dans les romans où la foi est un "vecteur" important de l'intrigue. Je sais qu'à Nantes, il en existe une.

Pour ce qui est des fictions, je pars du principe que comme toute oeuvre est politique, l'auteurice à souvent à coeur de faire valoir des valeurs personnelles dans ses écrits. Connaissant l'aversion d'une partie des gens pour la religion, certains choississent de faire des métaphores pour en parler (par exemple, l'autrice de Twilight est ouvertement religieuse et toute la trilogie peut être "lue" avec une dimension religieuse si l'on veut.).

Pour ma part, bien qu'athée/agnostique convaincue, je pense que la religion est une composante importante de certaines époques/habitudes. De fait, dans La Reine des Corbeaux, j'ai beaucoup de religions dans l'histoire, des personnages plus ou moins croyants etc... Ca rajoute une couche de vraisemblance, je dirais. Mais je comprends tout à fait que certain.es n'aient pas envie de mettre le nez là-dedans :)

La culture catholique étant vraiment ancrée dans le langage français, on ne peut nier l'influence de la religion dans nos vies et par extension, récit : il n'y a qu'à voir tous le vocabulaire religieux qui est passé dans le langage commun.

Avatar du membre
Napalm Dave
Messages : 15
Enregistré le : 09 avr. 2020, 22:39
Localisation : Tours
Contact :

Re: La religion

Message par Napalm Dave »

Je me définis personnellement comme agnostique (et pas athée, dans le sens, "je ne sais pas")mais de culture chrétienne par mes racines.
Au cours de mes études j'ai pu étudier la religion ou du moins le fait religieux comme un sujet à part entière (aux States, il y a des cours de religion en tant que science), notamment la religion romaine traditionnelle "païenne", le proto-christianisme, l'orthodoxie, l'Islam... J'ai également, plus tard, rédigé un mémoire sur les intégrismes religieux en France (catholique, musulman, juif). On va dire que j'ai un bagage et une curiosité qui me permet d'aborder le sujet sans tabou et sereinement sans entrer dans les polémiques stériles bien actuelles qui sont souvent le fait de gens qui n'y connaissent rien.

Je travaille précisément sur une novella médiévale-fantastique (et pas fantasy) où la religion et les superstitions sont omniprésentes puisque je m'intéresse à une famille de paysans du XIIIème siècle. Très loin d'être sales, ignares et bigots, ce sont des gens simples qui ont leurs peurs, leurs espoirs et leurs croyances, alors j'essaie de les retranscrire fidèlement, avec une certaine objectivité.
De manière générale, les personnes résolument "anti-religion" dans les récits que j'ai pu rencontrer ici et là avaient au mieux un problème de méconnaissance, au pire un souci idéologique avec elle. Mais dans le cadre d'un récit de fiction dans un univers "archaïque", ces préoccupations politiques sont le plus souvent anachroniques: on ne peut pas projeter des préoccupations XXIème siècle post-ère 2.0 sur des personnages d'un univers "historique" ou "'fantasy". Bien sûr, on peut rencontrer de temps en temps un perso de ce type, mais ça reste rare et ce doit être bien amené.
Si je prends l'exemple d'un citadin moyen du XVIIème siècle, ce ne sera pas forcément un pratiquant assidu du culte catholique mais son éducation et sa culture restent bien présents. Pour avoir connu dans le temps quelques forumeurs tunisiens ou marocains, ils étaient croyants, peut-être pas super pratiquants mais au moins croyants et bercés dans leur culture musulmane qui faisait partie de leur identité, et ils abordaient l'Islam et Dieu de manière beaucoup plus sereine que la plupart des gens. (Et c'était avant les révolutions arabes, ils passaient par des serveurs cryptés pour poster sur des forums français et voir des contenus interdits dans leur pays).

Avatar du membre
Isapass
Messages : 5233
Enregistré le : 06 janv. 2018, 14:37
Localisation : Euh... Ah ben mince, je suis où, là ?

Re: La religion

Message par Isapass »

Je peux répondre à ta dernière question, @Sabi, à titre personnel : j'ai sciemment choisi de créer un univers sans religion (ou du moins sans aucune allusion à une religion) dans un contexte de fantasy médiévale. Or, ça n'a rien à voir avec une haine personnelle, puisque je suis moi-même croyante. La seule raison qui m'ait poussé à ce choix, c'est la lâcheté, je l'admets : je ne me sentais pas capable d'aborder sereinement cette dimension car elle me tient justement trop à cœur. Ce que je veux dire, c'est que si j'en avais eu le courage, j'aurais aimé que ce soit un vrai sujet, pas forcément central mais important, et j'ai eu l'impression que mes connaissances en histoire des religions et en théologie n'étaient pas suffisantes pour me lancer.
Comme j'ai une grande capacité à m'autoexcuser :DD j'en ai fait un exercice : car je me suis rendu compte en écrivant que ce n'était pas si facile que ça d'avoir des personnages qui ne pouvaient pas adresser leur confiance, leurs doutes, leurs espoirs à une entité supérieure ! C'est tellement ancré dans nos références, voire dans notre vocabulaire, qu'il faut parfois ruser pour contourner ! Par exemple, interdites, les exclamations à base de "palsambleu, tudieu, bon dieu...". Idem pour les prières, mêmes anodines : à qui les adresser ? J'ai biaisé en utilisant les notions de ciel, de destin... mais au final, c'est un peu frustrant !

D'ailleurs comme ça m'a frustrée, j'ai laissé un peu plus de place à la religion dans un autre projet, mais comme c'est du fantastique et non de la fantasy, ça impose quelques recherches et un aspect "personnel", sur la façon de vivre sa foi (mais c'est ténu et vu de l'extérieur, car il ne s'agit pas du personnage principal).
Modifié en dernier par Isapass le 02 août 2020, 17:38, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Rachael
Messages : 2102
Enregistré le : 06 janv. 2018, 15:00

Re: La religion

Message par Rachael »

Moi aussi, je voudrais apporter une réponse personnelle à ta dernière question, @Sabi.

Dans mes textes de science-fiction, j'ai assez peu parlé de religion, simplement parce que ce n'était pas central à mon sujet et que je n'avais pas particulièrement envie d'ajouter une dimension religieuse à un univers déjà complexe. Il y a une notion d'entité supérieure, un personnage croyant qui y fait référence, mais ce n'est pas plus développé que ça.

Dans ma nouvelle histoire (fantasy steam punk), j'y fais beaucoup plus référence, parce que le contexte le dicte (Paris 1905...loi de séparation de l'église et de l 'état...), et que mon personnage principal doit justement se construire dans le contexte à la fois religieux et anticlérical de la société de l'époque. Là non plus, ce n'est pas le thème principal du roman, mais un élément pertinent pour traiter du thème qui est celui de l'autonomie de l'individu (féminin) par rapport à son éducation et à la société (patriarcales).

Bref, tout ça pour dire que pour moi, traiter de la religion ou de la croyance et/ou insérer des personnages croyants dans ses écrits me semble être de l'ordre de la liberté de l'auteur*, et que ne pas le faire ne dénote pas forcément ni une haine de la religion ni une peur des fanatiques...

En revanche, il est possible qu'il existe une sorte de "crispation" sur ce sujet, et que certains auteurs s'autocensurent ou évitent le sujet par méconnaissance, par peur de la critique ou par crainte de ne pouvoir l'aborder sereinement (je reprends tes mots @Isapass ). Est-ce que c'est arrivé à certains.e.s ?

*sauf à écrire de la fiction historique, où il paraît difficile d'ignorer le rôle de la religion dans la société.

Avatar du membre
Rimeko
Messages : 2357
Enregistré le : 06 janv. 2018, 19:09
Localisation : Picardie
Contact :

Re: La religion

Message par Rimeko »

Je passe rapidement par ici pour dire que, personnellement, mon expérience de la religion se limite à une messe catholique à laquelle ma grand-mère m'a traînée quand j'étais petite (et je l'ai saoulée en posant beaucoup trop de questions), une messe orthodoxe en Russie et un projet universitaire où on a calculé la taille de l'Arche de Noé (sans commentaire) (je suis agnostique, donc), alors j'ai pas envie de raconter des bêtises en écrivant dessus, surtout que c'est un sujet sensible :'D J'ai quelques personnages vaguement croyants, mais je veux pas m'aventurer plus loin sans faire des recherches sur le sujet et euh, j'ai pas trop le temps... Tout ça pour dire que je comprends les auteurs.autrices qui ne se sentent pas d'aborder le sujet malgré son intérêt !
Et puis aussi, je dois bien avouer que, sans parler de "haine", je suis un peu méfiante à l'encontre des religions, je sais que ça peut apporter plein de bonnes choses et de valeurs, mais aussi entraîner tout son lot de haine, justement, et d'intolérance...

Avatar du membre
Napalm Dave
Messages : 15
Enregistré le : 09 avr. 2020, 22:39
Localisation : Tours
Contact :

Re: La religion

Message par Napalm Dave »

Après je pense qu'il est préférable d'esquiver le sujet plutôt que de raconter des bêtises et des incohérences.
je ne sais pas trop comment c'est amené dans les romans, mais quand je vois une série aussi célèbre que GoT manier aussi bien des concepts politiques mais aussi mal utiliser la religion: genre des ordalies dans un contexte polythéiste, ça sonne faux pour un spectateur un peu initié (mais ça ne reste que mon avis). Je pense que cet aspect de l'univers est bâclé par manque de connaissances et de recherches.
En tant que lecteur de comité, je suis tombé sur bien des manuscrits où les dieux sont surtout prétexte à amener une magie (souvent très déséquilibrée), un truc très "univers de jeux de rôle pas très fouillés".
Bon en clair, comme le chantait Balavoine "Quand on ne sait pas, vaut mieux rien dire^^".

Avatar du membre
Louis.W
Messages : 24
Enregistré le : 17 juil. 2020, 17:22

Re: La religion

Message par Louis.W »

C'est intéressant comme remarque et c'est également quelque chose que j'ai noté en lisant de la fiction amateur (par amateur j'entends non-publié, je ne parle pas du tout du niveau d'écriture).

J'ai un rapport assez spéciale avec la réligion que j'ai quittée aujourd'hui. J'ai été éduqué chrétien (cours réligieux etc) et l'entièreté de ma famille l'est toujours. Une chose de plus qui fait de moi un être à part mais également """"""torturé"""""" par de nombreuses questions qui n'ont bien souvent pas de réponses simples ou existantes.

Mais cela m'a donné l'envie de traiter ce sujet qui me hante et il y a des sous-entendus religieux dans tout ce que j'écris.
J'ai prévu pour, peut-être, la seule fantasie que j'écrirai, d'avoir une religion incluse et bien présente. Mais je ne veux pas juste rejeter la réligion, je veux un tout. Je veux montrer les côtés les plus écœurants, illogiques mais également les plus beaux, nobles.
Je n'ai pas encore pensé l'entièreté du scénario mais j'ai déjà posé les grandes lignes de cette religion, son histoire, sa création, le pourquoi le comment sa divinité et ses répercussions sur la seule partie du monde qui la pratique comme une absolue vérité.

C'est pas pour bientôt ahah. En revanche j'aimerais beaucoup lire des textes avec des réligions existantes et ressenties dans le développement de l'histoire. Donc si vous en avez, hésitez pas à me mentionner :).

Avatar du membre
Sabi
Messages : 94
Enregistré le : 06 juin 2020, 18:43
Contact :

Re: La religion

Message par Sabi »

C'est clair que la religion dans la fantasy est surtout prétexte à développer une sorte de "magie religieuse" liée au dieu que l'on vénère.
Et finalement, je trouve que c'est quelque chose d'assez surfait. Personnellement, j'aimerais pouvoir parler de ceux qui ont consacré toute leur vie à une religion en particulier. Je ne parle pas vraiment de personnages laïcs, mais bien de moines et de nonnes.
Par exemple, vivre toute sa vie dans les murs d'un couvent ou d'un monastère, avec une vie réglée comme sur du papier à musique, rythmée par le travail et la prière, ça fait quoi ?
Je me souviens avoir été dans une chapelle de couvent où le silence régnait en maître. C'est là que je me suis rendu compte que je n'avais jamais entendu le silence avant.

Avatar du membre
Rapture
Messages : 56
Enregistré le : 08 avr. 2020, 19:56

Re: La religion

Message par Rapture »

Sabi a écrit :
01 août 2020, 22:49
Pourtant, la religion peut être un thème extrêmement intéressant dans le développement d'un personnage. Un personnage disposant d'une Foi particulière amène une vision du monde et de la vie particulière. Cela rajoute de la profondeur aussi.
Et puis, la religion a une part de mystère aussi. Dans le cadre d'une histoire fantastique, une religion peut être propice à instaurer une atmosphère mystérieuse et/ou mystique.
Je suis tout à fait d'accord avec ça, et j'adore jouer avec cette idée. D'ailleurs, les peuples de mon histoire sont inspirés de cultures de notre monde (Anciens Egyptiens, Amérindiens, Nordiques...), alors je me retrouve à inclure toutes sortes de religions dans le worldbulding. Je m'inspire de ce que j'apprends pour créer des croyances différentes qui s'intègrent au monde que j'ai fabriqué, avec pour idée que, de base, les croyances religieuses existent en partie parce que les gens ont besoin d'appréhender le monde qui les entoure, de l'expliquer. Les choses qu'ils ne comprennent pas, qui leur font peur, sont souvent divinisées.

Pourtant, ça a été difficile pour moi d'écrire sur ce sujet. Je m'en suis toujours tenu loin, parce que je ne fais pas partie de ceux qui ont une bonne opinion des religions en général, et encore moins une bonne connaissance en fait. Depuis quelques années, je me sens moins bloqué parce que j'en ai découvert/étudié d'autres, et j'ai appris à voir les croyance d'un oeil plus neutre. Le recul aide à réfléchir et analyser, puis s'approprier la chose.
Maintenant, sans aller jusqu'à dire que les religions (et pas "la") sont centrales dans Oracles, elles sont devenues importantes, sans que je l'aie vraiment cherché. J'espère juste être à la hauteur de ça maintenant ^^'

Répondre