Ecrire sans juger

Avatar du membre
Pandasama
Messages : 103
Enregistré le : 15 sept. 2019, 12:59
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par Pandasama »

C'est rigolo mais de mon coté, le jugement viens toujours après avoir posté. Quand je fini de taper mon texte je suis à peu près satisfaite de ma patate.

Après avoir mis mes texte sur PA chuis en mode "Ah non, j'aurais pas du écrire ça comme ça" "Vazy cette phrase est nulle!" "VRAIMENT PANDA ! VRAIMENT ! Tsé que là, y a des gens qui te jugent".

Et je pense que c'est ça qui me rends plus ou moins insatisfaite de ce que j'écris, le fait que des gens lisent. Par ce que du moment que c'est pour moi, bah que ce soit bien ou nul, on s'en fiche, c'est pour moi. Mais que dès qu'entre en jeu l'idée du partage, ben, c'est soudainement pas assez bien... Le pire là dedans, c'est que je sais que cette pression je me la mets toute seule.

Après, je me console en me disant que l'Empire d'Êlo est amené à évoluer, donc bon, mon texte ne peut être que meilleur !

Avatar du membre
Sissi84
Messages : 558
Enregistré le : 12 août 2020, 14:29
Localisation : À bord du « Folovent »
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par Sissi84 »

Je viens de tous vous lire et j’avoue que j’ai eu un déclic avec la méthode de @Louis.W
C’est tout simplement génial et ça me conviendrait bien. C’est un peu une méthode synopsis rapide de la page et après on développe.
Sinon, j’écris dix textes en même temps et ça m’aiderait peut-être à me recadrer.
Merci pour vos témoignages, je me sens moins seule :'D

Avatar du membre
mariedanj
Messages : 31
Enregistré le : 09 sept. 2020, 00:14
Localisation : Dans les Appalaches
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par mariedanj »

C'est très intéressant de voir tous vos modes de fonctionnement!

J'ai passé par là et ça revient et ça part. Avant, je n'écrivais qu'un seul projet à la fois par peur de ne pas le terminer et m'en lasser. Comme je me suis prouvée depuis que je sais terminer un projet de longue haleine, j'ai aussi appris à modifier mon travail. J'ai des phases de compositions et j'en profite pour écrire ou réécrire. J'ai des phases plus critiques et je révise un autre projet. J'ai des phases plus analytique et je restructure un projet. J'ai multiplié mes écrits, alors chaque travail est à un stade différent.

J'ai aussi appris à me foutre un peu du premier jet. Phrase bancale? So what? De toute façon, ce que je trouve bon pour l'instant sera surement nulle demain. Il y a aussi le cadeau de trouver semaine après semaine des phrases qui tiennent la route. Elles deviennent la charpente, même si au final je ne les conserve pas toujours.

On peut tenter des trucs d'autres écrivains et au final, on développe toujours sa propre technique. Et pis, elle aussi, elle va évolué.

Avatar du membre
Espelette
Messages : 81
Enregistré le : 09 avr. 2020, 13:03
Localisation : Bruxelles, Belgique
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par Espelette »

Ce sujet est très instructif. @DraikoPinpix encore maintenant, le lieu-cocon om tu écris a un impact sur cette voix ?
Dès que je me retrouve face à un plan, je suis perdue, n'arrive pas à écrire, trouve les phrases nulles, l'action bateau, le texte lourd. Jusqu'ici, ma solution a été de mettre un chrono de 5 minutes et d'écrire sans penser pour avancer. Parfois, j'aime ce que j'écris, parfois, je recommence mais ça me permet de faire un peu taire la voix qui juge et de poser des mots sur le papier. Certains jours, j'abandonne, d'autres, tout coule dès le début et parfois, je persévère et finis par trouver un déroulement qui me plait. Mais je n'ai écris que des choses très courtes pour l'instant et je n'ai pas l'impression que cette méthode peut fonctionner pour un projet plus élaboré.

Cherry
Messages : 77
Enregistré le : 11 mars 2018, 23:47
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par Cherry »

@DraikoPinpix parfois il faut prendre le temps de souffler et décrocher de ses écrits. Perso, après avoir beaucoup écrit, je m'éloigne pendant quelques jours de mon texte puis je reviens dessus. C'est dans ces moments-là que j'apprécie mon écriture et me corrige. Je suis très fière de mon travail comme une maman poule :DD essaye de prendre des distances, et crois en toi. Il faut que tu sois plus indulgente avec toi-même <3

@Espelette ta méthode me semble pas mal, je vais l'essayer !! Ecrire sans penser peut me permettre d'aller plus vite et comme ça j'arrêterai de rabaisser ce que j'écris
Moi aussi dès fois j'ai l'impression que ce que j'écris est nul comme pas possible. Je trouve mon jet amateur et pas ouf :fear: et parfois le résultat n'est pas comme moi je le voulais. Je crois que tous les auteurs passent par cette phase mais je garde la motivation. Ces derniers temps c'est plutôt le manque de temps que je dois gérer.

Avatar du membre
DraikoPinpix
Messages : 876
Enregistré le : 06 sept. 2019, 17:20
Localisation : Synoradel
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par DraikoPinpix »

@Espelette @Cherry En effet, la correction peut apporter de la fierté. Mais je ne corrige qu'après le premier jet et non après avoir terminé un chapitre, par exemple. Ca va beaucoup mieux ^^ c'est surtout quand j'écris que cette voix vient me juger. Quant à mon lieu-cocon, il marche toujours très bien et c'est grâce à mon environnement que je peux avancer :)

Rominski
Messages : 10
Enregistré le : 12 oct. 2020, 12:13
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par Rominski »

c'est vrai que nous humains on est très bons pour se dévaloriser, se dévaluer...
personnellement il m'arrive la même chose, le même jugement qui vient dans ma tête, et j'arrive à me convaincre que ce que je produis est de bonne qualité, j'arrive à passer outre ces jugements négatifs...
pour moi y'a pas d'autres solutions^^

Avatar du membre
Hylla
Messages : 277
Enregistré le : 06 juin 2020, 11:13
Localisation : On ne sait où, mais résolument pas ici
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par Hylla »

Je viens tout juste de tomber sur ce sujet qui me parle tant ! Vos témoignages sont inspirants. @Fauchelevent, je me suis reconnue dans chaque mot ! Et @Cocochoup aussi d'ailleurs, et quand je vois la vitesse à laquelle tu as avancé sur ton projet cet été, je suis encore plus admirative. Tu arrives vraiment à aller au-delà de ce blocage que provoque le jugement !


Ecrire sans juger soulève aussi une autre question, ou plutôt, une approche différente à l'écriture. Nous avons tous nos façons de faire, certains écrivent vite, d'autres plus lentement. Certains font des bons premiers jets, d'autres doivent éprouver plusieurs jets et réécritures (ma team!). Je ne sais pas si vous avez essayé, mais à part optimiser notre rapport à l'écriture selon notre "configuration initiale", il est difficile de totalement changer la façon dont on aime écrire.

Dans mon cas, quand je juge mon texte, j'ai l'impression qu'en réalité, j'ai une tonne de paramètres que je veux appliquer et que je décide de mettre en situation. Je n'arrive pas à écrire en laissant juste ma plume dérouler. Je peux écrire des lignes oui, mais rien qui ne sera insérable dans mon jet finalement. C'est bien pour s'entraîner, dira-t-on, mais en attendant je n'avance pas. Par contre, comme dit plus haut, dès que j'ai un élément d'encrage dans ma scène, que je visualise un image, un dialogue ou autre, là j'arrive plus facilement à me laisser porter. Ces passages là me semblent d'ailleurs toujours de meilleure qualité. Inconsciemment, je dois prendre en compte mes paramètres d'une façon ou d'une autre, mais en me laissant porter par une émotion j'exploite mieux l'intensité de la scène. Elle est plus vivante. Malheureusement, mon jet n'est pas écrit que de moments comme ça sinon il prendrait une vie à écrire. Pour les moments moins "inspirés", je me dis que j'étofferai en réécriture. Invariablement, ce sont toujours les passages qu'on me pointe comme à retravailler.


Et pour ta question du début @DraikoPinpix elle me parle tout particulièrement <3 en emménageant dans mon appartement, j'ai eu beaucoup de mal à trouver mon cocon d'écriture. Notre appartement est très chouette, mais difficile d'avoir de l'intimité pour m'y mettre. Je n'ai d'ailleurs pas de siège ou coin qui est particulièrement confortable où créer cet espace, à part mon lit mais ça, c'est traitre ! Je sais que certains fonctionnent avec des rituels comme boire un thé, manger du chocolat. Dans ma vie idéale, je me dis que je devrais méditer ou faire du yoga quelques minutes avant chaque session. Je ne le fais pas assez, mais quand je prends le temps, ma séance est souvent très positive. Ca me permet de me recentrer et de mieux me sentir concentrée et bien dans l'instant. La plume suit. Mettre de la musique aussi. Ce n'est pas instinctif, mais je me force souvent à en mettre avant une phase de rédaction. Je me laisse davantage porter, ça doit déclencher quelque chose, dans la tête, qui nous fait être davantage en symbiose avec l'émotion de créer ?

Avatar du membre
Espelette
Messages : 81
Enregistré le : 09 avr. 2020, 13:03
Localisation : Bruxelles, Belgique
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par Espelette »

Créer un rituel peut fonctionner pour moi pendant un certain temps. Mais dès que le rituel n'a pas pris, même seulement une ou deux fois, il me devient inutile. En ce moment, j'essaie de réfléchir à ce que je peux mettre en place pour arrêter de procrastiner. "Ok ma fille, tu as peur, c'est évident, c'est bon à savoir, maintenant qu'est-ce que je peux faire pour te rassurer" oui oui, je me tutoie
Pour l'instant, je n'ai pas encore trouvé la réponse. Mais je persévère ;)

Avatar du membre
DraikoPinpix
Messages : 876
Enregistré le : 06 sept. 2019, 17:20
Localisation : Synoradel
Contact :

Re: Ecrire sans juger

Message par DraikoPinpix »

L'effet cocon marche toujours aussi bien sur moi. Les petites astuces mises en place, de mon côté :

- Des couvertures, un coin douillet. Carrément s'envelopper de draps de la tête aux pieds m'aident à m'éloigner de l'extérieur.
- Un casque et de la musique d'ambiance pour ne pas entendre les bruits aux alentours.
- Un moment de la journée où je suis sûre d'avoir le temps et de ne pas être dérangée.
- Un ordi portable.
- Quand le noir s'installe, mettre une petite lumière pour éclairer.

Bref, je suis vraiment isolée et seule avec moi-même. Ainsi, les pensées intrusives n'ont pas leur place.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité