Leçon 8 : présenter les dialogues

Avatar du membre
Fannie
Messages : 5255
Enregistré le : 07 janv. 2018, 14:04
Localisation : Un îlot au milieu de l'Europe
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par Fannie »

Cette fois, c'est moi qui ai une question. C'est plutôt de la typographie que de la grammaire.
J'avais écrit ceci :
– Oh non, ma petite, il n’y a pas de castors ni de ragondins ici, lança la vieille dame avant d’ajouter sur le ton de la confidence : Mais il y a bien un animal dans le lac. Il y vit depuis très, très longtemps.
Aujourd'hui, je trouve que la majuscule à "Mais" est bizarre.
Le correcteur de la ME avait rectifié ce passage comme suit :
– Oh non, ma petite, il n’y a pas de castors ni de ragondins ici, lança la vieille dame avant d’ajouter sur le ton de la confidence, mais il y a bien un animal dans le lac. Il y vit depuis très, très longtemps.
Maintenant qu'une autre personne me demande une dernière relecture, je constate que la virgule après "confidence" me dérange parce qu'elle ne délimite pas bien l'incise et les paroles qui suivent. Cependant, on ne peut pas non plus mettre un point.
Je voudrais écrire comme ceci :
– Oh non, ma petite, il n’y a pas de castors ni de ragondins ici, lança la vieille dame avant d’ajouter sur le ton de la confidence : mais il y a bien un animal dans le lac. Il y vit depuis très, très longtemps.
Qu'en pensez-vous ? Est-ce que quelqu’un sait quelle est la pratique courante chez les éditeurs ?

Avatar du membre
Dragonwing
Messages : 384
Enregistré le : 06 janv. 2018, 21:07
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par Dragonwing »

Mon œil de lectrice bute un peu sur ta dernière proposition. Ceci dit, j'aime encore moins la correction de ta ME. Comme tu le dis, la délimitation n'est pas suffisante. A ta place, j'aurais aussi utilisé le combo deux-points plus majuscule, mais c'est purement du ressenti de ma part. :/

Avatar du membre
Rachael
Modératrice
Messages : 2723
Enregistré le : 06 janv. 2018, 15:00
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par Rachael »

D'après antidote,
À l’intérieur d’une phrase, la proposition incise est encadrée par deux virgules
. (après, il existe peut-être des exceptions, mais ils ne les mentionnent pas)

C'est aussi l'avis du cnrtl
Proposition généralement de peu d'étendue et syntaxiquement indépendante, intercalée entre virgules dans le corps de la phrase ou rejetée à la fin de celle-ci, utilisée pour indiquer que l'on rapporte les paroles ou les pensées de quelqu'un ou pour introduire diverses nuances (supposition, opinion, explication, interrogation).
D'où probablement la correction de la ME, qui pour moi, n'est pas plus choquante que ça.
Si tu penses que la délimitation n'est pas suffisante, est-ce que c'est parce que tu veux insister sur la fin de la phrase ? Dans ce cas, tu as aussi un autre moyen de la faire ressortir que je me permets de suggérer :
– Oh non, ma petite, il n’y a pas de castors ni de ragondins ici, lança la vieille dame.
Elle ajouta sur le ton de la confidence :
– Mais il y a bien un animal dans le lac. Il y vit depuis très, très longtemps.

Avatar du membre
Dan
Admine
Messages : 1188
Enregistré le : 27 nov. 2017, 16:52
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par Dan »

J'ai pas l'expérience de ce cas de figure exact. Ce qu'on m'avait relevé (mais ça va dans le sens de bien faire la distinction entre l'incise est les paroles), c'était plutôt cette configuration :
– Oh non, ma petite, il n’y a pas de castors ni de ragondins ici, lança la vieille dame, mais il y a bien un animal dans le lac.
Où, quand c'est possible (quand on peut envisager qu'il y a deux phrases distinctes plutôt qu'une seule qui se prolonge) pour clarifier où l'incise s'arrête et où les paroles recommencent, on change pour :
– Oh non, ma petite, il n’y a pas de castors ni de ragondins ici, lança la vieille dame. Mais il y a bien un animal dans le lac.
Donc la proposition de ta ME me choquerait pas, mais seulement si l'incise était différente, parce que là y a un enchaînement direct avec "avant d’ajouter sur le ton de la confidence", qui entraîne naturellement l'utilisation des deux points. Je dirais qu'ensuite c'est plus clair avec la majuscule (comme tu l'avais écrit à la base).

Cela dit je viens de regarder les règles et elles s'accordent toutes à dire : "L’emploi de la virgule double permet de marquer l’insertion de la proposition incise; on met ainsi une virgule avant et après l'incise, puisqu'il s'agit d'un élément ajouté, qui n’appartient pas syntaxiquement à la phrase où il s’insère." et "Courte ou longue, l’incise qui coupe des paroles rapportées reste encadrée par des virgules".
(lien et lien)

Mais les exemples donnés ne correspondent pas vraiment à ton cas, @Fannie :/ Donc... modifie ton incise ? x'D
(mais si quelqu'un a la réponse officielle concernant les deux points dans les incises ça m'intéresse parce que je le fais tout le temps...)

Edit : ma réponse a croisé celle de Rach ! Je plussoie la suggestion de sortir l'incise de la phrase, au passage.

Avatar du membre
Fannie
Messages : 5255
Enregistré le : 07 janv. 2018, 14:04
Localisation : Un îlot au milieu de l'Europe
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par Fannie »

Merci, @Rachael et @Dan.
Rachael a écrit : 03 sept. 2020, 09:36 Si tu penses que la délimitation n'est pas suffisante, est-ce que c'est parce que tu veux insister sur la fin de la phrase ?
C'est parce qu'elle ajoute une phrase sur un autre ton et qu'il y a deux verbes de parole. Ce procédé n'est apparemment pas assez courant pour être mentionné dans les ouvrages de grammaire.

En continuant mes recherches de mon côté, je suis tombée sur cet exemple. (On dirait que c'est une correctrice qui pose la question.)Je ne sais pas si je peux m'en contenter en l'absence d'autre source pour le corroborer.

Avatar du membre
Aranck
Messages : 1339
Enregistré le : 06 janv. 2018, 13:56
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par Aranck »

Je ne trouve pas la proposition de la ME gênante du tout. Mais tu peux aussi couper ta phrase comme te le propose Danette en l'introduisant par "puis", ce qui met l'accent sur cette seconde réplique :


"– Oh non, ma petite, il n’y a pas de castors ni de ragondins ici, lança la vieille dame.
Puis, elle ajouta sur le ton de la confidence :
– Mais il y a bien un animal dans le lac. Il y vit depuis très, très longtemps"

Même si "puis" est un adverbe de liaison (comme mais) et en principe ne commence pas une phrase, il est de plus en plus souvent admis sous cette forme. :grimace:

Avatar du membre
MbuTseTseFly
Messages : 177
Enregistré le : 09 avr. 2020, 11:00
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par MbuTseTseFly »

Voilà un article indispensable, je bute toujours contre la ponctuation dans les dialogues... je vais devoir éliminer pas mal de virgules devant les incises (et trouver le moyen de faire en sorte que l'ordi arrête de semer des majuscules quand j'en veux pas).

Là je suis perplexe avec un dialogue qui se fait en chat sur un serveur. D'abord j'avais pensé le faire en italique puis en italique avec tirets. Comme il est croisé avec les pensées de la personne qui les reçoit, je garde ces pensées sous forme de texte narratif. Que feriez-vous? Dialogue normal (et on sait que c'est sur écran) ou italique?

Exemple:
Salut. Marcel. Ça faisait une paie. Une année peut-être.  — Bon anniversaire ! Il avait toujours la même conversation.
Arigato, répondit-elle, laconique. Il y aurait une suite. Elle avait peut-être fait une connerie là.
Tu t'es offert le Japon ? Et voilà. Ça lui serait plus facile.

Avatar du membre
Rimeko
Messages : 2821
Enregistré le : 06 janv. 2018, 19:09
Localisation : Picardie (parfois)
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par Rimeko »

Perso pour une discussion en chat / sms j'aurais tendance à mettre les messages entre guillemets, avec l'heure à la fin, et aller à la ligne pour la narration comme pour un dialogue normal. Par contre ça demande une petite gymnastique pour qu'on comprenne bien qui parle :tears-joy:
Du genre :
Spoiler
"Salut. - 15h32"
Marcel. Ça faisait presque une année.
"Bon anniversaire ! - 15h32"
Elle soupira : il avait toujours la même conversation. Elle opta pour une réponse laconique :
"Arigato - 15h33"
Je sais pas ce qui se fait "officiellement" ceci dit... Mais j'aurais tendance à penser que le retour à la ligne est une bonne idée, parce que la différence entre l'italique et le normal ne saute pas toujours aux yeux et ça peut vite être confus.

Avatar du membre
MbuTseTseFly
Messages : 177
Enregistré le : 09 avr. 2020, 11:00
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par MbuTseTseFly »

Merci Rimeko, c'est une bonne idée, j'adopte. Je n'avais pas du tout pensé à l'heure et ça va ajouter une info sur ce monde-là. :)

Avatar du membre
Shangaï
Messages : 635
Enregistré le : 08 avr. 2020, 18:33
Localisation : France - Pays de la Loire
Contact :

Re: Leçon 8 : présenter les dialogues

Message par Shangaï »

Salut les Plumes !
Je vais remonter ce topic pour vous poser une question concernant les accents de vos personnages dans vos dialogues !

Il m'arrive de les "écrire", comme par exemple lorsqu'un personnage à la bouche pleine et qu'en parlant cela déforme les mots ou alors pour un personnage qui à accent étrangé (transformation des "u" en "ou" ou accentuation des "r" par "rrr" par exemple). Cela est-il correct de le faire ? Cela peut-il être mal perçu (racisme ou autres ?) ?

Pour ma part l'ayant lu dans Harry Potter (avec l'accent français de Fleur notamment), je ne pensais pas que cela pouvait poser problème à condition d'être utilisé de manière légère et sans gêner la compréhension du dialogue ! Qu'en pensez-vous ?

:DD

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité