Brian McDonald Invisible Ink.

Répondre
Avatar du membre
Noth
Messages : 74
Enregistré le : 05 déc. 2020, 15:38
Contact :

Brian McDonald Invisible Ink.

Message par Noth »

Bonjour à tous! J'ai eu l'autorisation de Cricri pour ce topic. Merci à elle :)

J'aimerai vous partager le livre invisible Ink écrit par Brian McDonald.
Image


Ce livre parle de scénario, orienté plus vers le cinéma. Il y a des choses bonnes à prendre, tout en gardant à l'esprit que la littérature est un domaine offrant plus de libertés, comme d'habitude des conseils ne sont pas des règles et chacun doit développer ses histoires personnelles etc...
Mais je trouve que parfois la littérature peut emprunter la route du cinéma, et que raconter une histoire peut s'inscrire dans des règles narratives classique. Les deux médiums se rejoignent dans certains livre.

Hélas, cette ressource est en anglais. Avec des copains nous avions fait des traductions amateurs de son blog et de certains bout de son livre. Mais je n'ai pas réussi à avoir une réponse de l'auteur, donc respectant les droits d'auteur, je ne peux vous partager ici nos traduction.

Parlons un peu de Brian,
Brian Keith McDonald né en février 1965 est un scénariste américain, réalisateur, enseignant et auteur. McDonald est connu pour ses livres Invisible Ink, The Golden Theme et Ink Spots et pour le court-métrage White Face.

L'université de Washington a l'air d'avoir mis son livre à disposition en pdf , si vous voulez le posséder en papier il s'achète également sur internet.

https://courses.cs.washington.edu/cours ... s_0901.pdf

Si vous voulez je vous propose cet espace pour parler du livre. Sans pour autant traduire mot pour mot, on peut développer des points qu'on trouve intéressant et en faire profiter les non anglophones.

Je commence en vous parlant du principe de clone.

En gros ce sont des personnages qui représentent ce que le héro pourrait devenir si il part dans une direction différente que celle qu'il doit prendre dans sa quête. Ils sont les reflets, de ses différents choix.

Exemple: Golum dans le seigneur des anneaux est un hobbit -comme Frodon-, qui a succombé au pouvoir de l'anneau, a commis un fratricide etc... Il représente ce que pourrait devenir Frodon s'il échouait. Ce principe de clone peut être dérivé en pleins de variantes, mais il donne une symbolique et un exemple au lecteur et donc de la consistance aux enjeux du récit.


J'espère que ça vous plaira !

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité