Abracadabra

Avatar du membre
Dan
Admine
Messages : 1188
Enregistré le : 27 nov. 2017, 16:52
Contact :

Abracadabra

Message par Dan »

>-> ![0_1533831450199_SFFF.png](/assets/uploads/files/1533831451497-sfff.png) -> **ABRACADABRA** -> :sparkles: :book: :sparkles: -> :sparkles: :boy: :sparkles: <-

**Personnage ? L?aventurier :** Bob Morane et Indiana Jones n?ont qu?à bien se ternir ; le véritable explorateur, c?est lui ! Toujours fourré dans les situations les plus inextricables ou embarqué vers les plus lointaines contrées, courageux ascendant téméraire ou joyeusement inconscient, il vous entraîne dans les périples les plus fous et les plus trépidants !

Avatar du membre
itchane
Messages : 2050
Enregistré le : 06 janv. 2018, 16:48
Contact :

Abracadabra

Message par itchane »

**Histoire - [Darnley Hall, d?Eilish](http://www.plumedargent.fr/viewstory.php?sid=2870)**

> **Résumé :** C?est l?histoire d?une gouvernante.

Fantastique *or not* fantastique ? Là est la question que vous allez adorer vous poser à la lecture envoûtante et angoissante de *Darnley Hall*, entre deux frissons d?angoisse et de nombreux cris de détresse.
?C?est l?histoire d?une gouvernante? à qui la vie a déjà joué pas mal de très mauvais tours et pour qui aucune trêve ne semble être au programme. Qui est donc vraiment ce mystérieux adolescent androgyne Benedict, dont elle vient d?accepter de prendre en charge l?éducation ? Pourquoi vit-il seul dans ce manoir isolé et si funèbre ? Et surtout, d?où proviennent les cris étouffés de femmes et de bébés qu?elle entend à chaque nuit tombée ?
Dans le style toujours aussi précis et élégant d?Eilish, les mystères s?amoncellent, les cauchemars prennent vie et la pauvre Theresa sombre...
Accrochez-vous, vous n?avez pas fini de trembler !

> **Extrait :** *Deux fois, ils firent le tour de la propriété. Le garçon persistait à trouver d?autres choses à montrer, à s?éloigner subitement pour qu?elle le rattrape, à faire de longues pauses qu?elle prétendait avoir autorisé. S?il avait été plus petit, en âge comme en taille, elle n?aurait pas hésité à l?attraper par le bras et à le ramener fermement à la maison. Chaque fois qu?elle se sentait prête à le faire, elle serrait son mouchoir dans son poing et renonçait. Mr Smith avait beau l?avoir désigné comme garçon, et il avait beau porter un prénom masculin, elle n?arrivait pas à placer son visage. Comme s?il tenait son air étrange mais familier d?un mélange de tous les élèves qu?elle avait connus, filles et garçons confondus. Et elle ne touchait pas les choses dont elle n?était pas certaine.*

Avatar du membre
Isapass
Modératrice
Messages : 5926
Enregistré le : 06 janv. 2018, 14:37
Localisation : Euh... je suis où, là ?
Contact :

Abracadabra

Message par Isapass »

**Histoire - Louis-Ohrim et le Sombre de Aranck**
http://www.plumedargent.fr/viewstory.php?sid=2696
>Bien qu?un tantinet soupe au lait, Louis est un adolescent ordinaire qui passe la plupart de son temps entre sa mère et ses amis, Charles, Momo et Naïm. Amoureux des arbres, il se prépare à devenir arboriculteur lorsque cette vie tranquille est troublée par l?apparition d?un personnage déroutant très vite baptisé «?la Grosse Dame?».
Fascinés par son extravagance, les quatre compagnons guettent sa venue quotidienne et s?amusent à ses dépens, jusqu?au jour où Louis fonce droit dans le piège qu?elle a patiemment tissé pour lui.
Face aux révélations qui lui sont faites, ses certitudes s?effritent comme un vieux biscuit. Quand il apprend de surcroît qu?une menace sans pareil pèse sur le monde et qu?il devra participer au combat qui se prépare, Louis prend peur et refuse de changer de vie.
Ce n?est qu?après avoir été confronté au danger qu?il s?interrogera sur ce qu?il doit faire.
Alors, que décidera-t-il?? Fermera-t-il les yeux, laissant le soin à d?autres de défendre le monde, ou bien affrontera-t-il les Sombres, ennemis sans vergogne qui s?emparent d?autres vies pour prolonger la leur??
Lui, l?enfant mixte, l?enfant aux pouvoirs surprenants, l?enfant unique sur qui presque tout repose réussira-t-il à dépasser ses peurs et à accepter un destin aussi prodigieux qu?effrayant??

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'univers inventé par Aranck est foisonnant. Le monde magique qu'elle a créé est d'une précision chirurgicale : tous les détails ont été pensés, tous les personnages, lieux, créatures sont racontés si finement qu'on a l'impression d'y être. Plantes, potions, objets, sorts ou pouvoirs... je me demande si Aranck n'appartient pas elle-même à ce monde ?
Et non seulement le décor est planté à merveille, mais grâce à sa plume tout en émotions et en délicatesse, on entre en empathie avec les nombreux personnages, variés et attachants. Et particulièrement le jeune Louis, héros de cette passionnante histoire.

> Pointant son index sur le sol, il fit jaillir un filet d?eau qui s?élança vigoureusement dans les airs comme un geyser. Plein d?énergie, le jet enfla, pulsant à intervalles réguliers, ondulant, jusqu?à ressembler à une danseuse dont les mouvements évoquaient ceux des danseuses orientales. Louis en profita pour attribuer deux bras bien distincts à cette silhouette aquatique. Les ondoiements se transformèrent peu à peu en une danse effrénée, presque hypnotique, les bras s?allongèrent démesurément et les doigts se recroquevillèrent comme s?ils cherchaient à agripper quelque chose. Ils s?étendirent au-dessus du public éberlué, prenant cette fois l?apparence des crêtes crochues des vagues. Puis, ils enflèrent, s?élargirent, s?amplifièrent jusqu?à se réunir pour former une vaste mer suspendue à la couleur profonde de l?émeraude. L?effet était saisissant. La houle, de plus en plus marquée, se chargeait d?écume. Clapotant, grondant, roulant sur elle-même, elle s?approchait dangereusement des têtes et par endroits, commençait à éclabousser les parois de la pièce.
Percevant l?angoisse de certains spectateurs, Louis apaisa les eaux jusqu?à les rendre planes, puis après avoir matérialisé un vase à ses pieds, il frappa dans ses mains. Le plafond aquatique se rassembla sur lui-même et se déversa dans le récipient. Pas une seule goutte ne tomba à côté et quand tout le liquide fut avalé, le vase était aussi vide qu?un puits sans fond. Louis en effleura le rebord jusqu?à ce qu?il se fendille et dans un craquement léger évoquant le froissement d?une feuille morte, l?objet s?effrita, ne laissant sur le sol qu?un petit monticule de sable fin. C?est alors qu?un souffle d?air le dispersa, puis le son de la flûte s?éleva de nouveau et Louis salua.

Avatar du membre
Isapass
Modératrice
Messages : 5926
Enregistré le : 06 janv. 2018, 14:37
Localisation : Euh... je suis où, là ?
Contact :

Abracadabra

Message par Isapass »

**Personnage - Sengo, Les Chroniques du conjureur de Rachael**
http://www.plumedargent.fr/viewstory.ph ... &warning=4
>La porte du sarcophage se referme avec un chuintement, suivi d?un claquement bref et définitif.
Le tombeau métallique devient pratiquement indestructible une fois clos. L?État fédéral prend tant de précautions que plusieurs niveaux d?autorisation seront requis le jour où une improbable crise nécessitera le réveil d?un télépathe surpuissant, incontrôlable et imperméable à l?intérêt général. Autant dire jamais...
Il est presque plus facile de fourrer dans un caisson un de ces monstres que de l?en faire sortir plus tard.
Presque.

L'aventurier, c'est lui : Sengo, héros et narrateur de ces Chroniques. Officier déchu, il passe de la lumière d'une vie exemplaire et codifiée à l'ombre en acceptant une dangereuse mission officieuse. Il devient baroudeur de l'espace aux commandes d'un croiseur chargé de surveiller et de mettre hors d'état de nuire les télépathes puissants. La chasse dure des années, pendant lesquelles il poursuit sporadiquement la rédaction de son journal.
Cette vie clandestine est ponctuée des rencontres avec l'Autre... Ce mystérieux personnage, année après année, va s'insinuer à travers les barrières que Sengo dresse autour de lui : valeurs, fierté, devoir, éducation. L'aventurier le laissera-t-il fendre sa carapace de froideur et de rage ?
Rédigé au présent et à la première personne, non linéaire chronologiquement, ce roman de Rachael est une prouesse technique, en plus d'être passionnant et très surprenant.

> En tant que cadet d'une des Premières Familles, mon destin était gravé dans la pierre ou plutôt dans la glace, bien plus solide et perpétuelle que la roche volcanique friable de la planète : une éducation donnant le goût de l'effort et du devoir accompli, une carrière dans la flotte fédérale, un mariage au sein de l'aristocratie, quelques enfants pareillement bien élevés, suivant à leur tour le chemin décidé pour eux. Une vie parfaite, rentrant au millimètre dans le cadre défini le jour de ma naissance.
J'ai poursuivi cet objectif pendant près de quarante ans. À cet âge, je détenais l'insigne honneur d'être le plus jeune commandant d'un secteur de l'espace fédéral. J'entretenais une famille que je ne voyais qu'une ou deux fois par année planétaire, une femme ainsi que trois descendants qui m'étaient presque des inconnus. À l'avenir, je pouvais espérer un poste encore plus prestigieux dans la flotte ; qui sait, un jour... jusqu'au commandement suprême des forces de la Fédération ?
Ma rencontre avec l'Autre, voilà environ neuf ans, m'a fait totalement dérailler de cette belle voie tracée. Aujourd'hui encore, je reste incapable de trancher : dois-je m'en réjouir ou le déplorer ?

Avatar du membre
Rimeko
Messages : 2821
Enregistré le : 06 janv. 2018, 19:09
Localisation : Picardie (parfois)
Contact :

Abracadabra

Message par Rimeko »

**Personnage - Teo, [Enflammeurs et Vers Stellaires](http://www.plumedargent.fr/viewstory.php?sid=2099) de Seja**
> **Résumé :** Au commencement étaient les Enflammeurs. Ils parcouraient la Terre et réduisaient en cendres tout ce qui se présentait à leur regard. Mais très vite, les Enflammeurs finirent avec des brûlures d?estomac. Alors, ils durent trouver des activités plus pacifiques.

Teo est un aventurier dans le genre "joyeusement inconscient", qui passe un beau jour dans un vortex et décide de continuer à se balader de mondes en mondes, jusqu'à tomber sur une terre un peu spéciale. Et tant qu'à faire, il a amené à sa suite (bien contre son gré) deux autres futurs casse-croûtes pour les étranges habitants de la terre en question.
Teo est attachant, la narration est légère et drôle, quant à l'inventivité de Seja en matière d'univers... Je crois qu'elle n'est plus à vanter :grin:
> **Extrait :** Combien de fois il avait regardé passer les voyageurs et combien de fois il avait rêvé de les accompagner. Ils ramenaient toujours plein d?histoires. Ils disaient que le multivers était immense, qu?il n?avait pas de fin, qu?on pouvait explorer toute sa vie sans jamais tomber deux fois sur le même monde. Et ça, ça mettait plein d?étoiles dans les yeux de Teo. Sauf que bien sûr, avant de partir explorer, il fallait finir l?école, il fallait apprendre tout ce qu?il y avait à savoir. Et maintenant, Teo se disait que c?était une occasion inouïe que d?avoir trébuché dans ce vortex. Peut-être qu?il était un peu jeune. Mais après tout, un explorateur de treize ans, c?était carrément possible, non ?
Les rayons rouges du soleil couraient sur la terre grise. Teo se perdit dans la contemplation de ces couleurs ; elles ne lui paraissaient pas du tout naturelles. Ça manquait de vert, de bleu et de jaune. Mais c?était un nouveau monde et au lieu de se concentrer sur le négatif, Teo se dit qu?il allait juste profiter du moment. Combien de garçons de son âge pourraient se vanter d?avoir déjà vu tellement de coins du multivers ?

Avatar du membre
Lulu-Has-A-Gun
Messages : 96
Enregistré le : 22 avr. 2018, 21:33
Contact :

Abracadabra

Message par Lulu-Has-A-Gun »

**Histoire - Sillages, par Makara33**
http://www.plumedargent.fr/viewstory.php?sid=2760

> **Résumé :** Loin dans le futur, suite à la Marée, un gigantesque tsunami, trois cités se partagent la Terre désormais réduite à des lambeaux : Mallaig, Etioli et Astrakam. Chacune d'elle possède un fonctionnement bien particulier. Si la Cité Mallaig vit en autarcie dans son diamant aseptisé et technologique, Etioli se meurt, touchée par une étrange malédiction. Les naissances de femmes se font rares et la révolte gronde. Quant à Astrakam, qui demeure un réel mystère pour l'ensemble des survivants, rien ni personne ne sait ce qu'il s'y passe. Alya, Cyla, Jun, Nohan, Kian vont se croiser, se battre, s'aimer et par dessus tout, tenter de trouver leur place dans ce monde si proche de l'extinction.

*Sillages* ce n'est pas seulement de la science-fiction, ce n'est pas seulement l'histoire de la survie de l'humanité, c'est également une histoire sur la différence. Chaque personnage, dans chaque cité, est différent du reste du monde à sa propre manière. Alya a un caractère de feu, Jun est à la fois scientifique et nostalgique d'un passé depuis longtemps éteint, Cyla vit dans la crainte d'être découverte, tandis que la différence de Nohan est inscrite à même sa peau. *Sillages* est composé de trajectoires disparates, de vies menacées ou rebelles qui prennent la route pour trouver leur place dans ce monde. Toutes ces trajectoires ont en commun d'être victimes de la cruauté du système... et d'être prêtes à mettre leur vie en jeu pour goûter, au moins une fois, à la liberté.

> **Extrait :** Il souffla sur la feuille. La poussière voleta au sol sous l'expiration. Un nuage de particules se posa sur la jeune fille. Elle l'enferma entre ses doigts et glissa dans sa poche ces traces du temps qu'elle ne voyait jamais. Jun commença à esquisser un visage. L'ébauche, sous son expression concentrée, prit forme. La figure d'un homme émergea de son coup de crayon rapide et précis. Parfois, il levait les yeux vers Alya imprimant ses traits à celui du personnage qui naissait sous ses doigts. Le jeune homme saisissait les contrastes, noircissait certaines zones pour donner une profondeur à son sujet. Alya avait cessé de respirer, son corps se penchait de plus en plus en avant pour mieux voir. Jun releva la tête. Leurs fronts se touchèrent. Il la repoussa doucement d'une main.
> -- Restez tranquille.

Avatar du membre
Tac
Messages : 1258
Enregistré le : 09 janv. 2018, 11:46
Contact :

Abracadabra

Message par Tac »

**Histoire - [Faucheuse, croquemitaine et tartelettes au citron](http://www.plumedargent.fr/viewstory.php?sid=2968), par @Le_Hérisson**
>**Résumé :** Clémence est La Faucheuse, majuscules à l?appui. Fille d?Hadès et de Perséphone ? qui n?ont jamais été des dieux, ça c?est juste les délires mégalo de Tonton Zeus ?, elle est invulnérable, immortelle et capable de faire passer n?importe quoi de vie à trépas d?un simple battement de cils. Raison pour laquelle elle terrifie la communauté surnaturelle dans son ensemble, qui refuse de croire qu?elle cherche simplement à trouver sa place et mener une vie sans histoires.
Bazil est le descendant d?une longue lignée de croquemitaines, mais les seuls auxquels il fait vaguement peur sont ses colocs ? et encore, uniquement quand il se met à chanter sous la douche. Il pourrait très bien s?en accommoder, mais ses chers parents ont des méthodes bien à eux pour le rappeler à son devoir.
Un ascenseur en panne fait naître entre eux une amitié improbable, avec des conséquences pour le moins inattendues?

Que dire ? C'est imprévu, c'est drôle, c'est inattendu, c'est fluide, c'est naturel, c'est... à lire. Une reprise des mythes sur un ton léger, mêlée à d'autres surnaturalités qui viennent renverser les idées que l'on pourrait préconcevoir en découvrant les noms connus tels que Hadès et Perséphone. (je viens de passer dix minutes à réfléchir sur ce que je pouvais dire pour faire un beau commentaire comme ceux ci-dessous mais la lecture de Kipik m'a fait perdre tous mes mots. désolée. allez lire, vous comprendrez.)

>**Extrait :** J?ai entendu tellement de fois l?histoire de la vilaine-bestiole-qui-pique que j?ai l?impression de l?avoir vécue. En y réfléchissant, c?est le cas, d?ailleurs. C?est juste que je n?en conserve aucun souvenir. Quoi qu?il en soit, selon la légende familiale, j?étais tout bébé et je dormais paisiblement dans mon berceau quand un truc vrombissant est venu me piquer la joue et est instantanément tombé raide mort. Mes parents auraient pu y voir une étrange coïncidence si mes cheveux n?avaient pas soudain décidé de virer au blanc pur. Papa dit que Maman a fondu en larmes. Maman affirme que lui aussi. Ma cousine Corail ne voit pas où se situe le problème; selon elle, le blanc, ça va avec tout.

Avatar du membre
Makara
Messages : 1388
Enregistré le : 01 mai 2018, 17:38
Contact :

Abracadabra

Message par Makara »

**Algol** dans La cité dans le désert @Lulu-Has-A-Gun

[texte du lien](http://www.plumedargent.fr/viewstory.ph ... &chapter=1)
**Résumé :**
Depuis deux siècles, l?humanité a migré sur la planète désertique Utopea où elle survit en vénérant la prophète, femme mi-humaine mi-utopeane, qui les a guidés dans les premières années de la colonisation, ainsi que chacune de ses descendantes. Minae Ceti est la dernière prophète d?Utopea. De faible constitution, elle est incapable de donner la vie et de perpétuer l?espèce utopeane. Elle est envoyée dans la cité de Lakazine, dont l?étrange gouverneur se dit capable de la guérir de sa débilité physique.
Dans le désert qui recouvre la quasi-totalité de la planète se forme un groupe disparate dont l?apparente insignifiance pourrait amener le chaos dans l?ordre établi par la base lunaire? En cours de route, Minae et ses compagnons d?infortune affronteront les dangers de la planète Utopea, les humains sclérosés par le pouvoir et la cruauté du destin qui attend ceux qui ne sont pas prêts à prendre les armes

**Ma justification :**
Comme vous l'avez compris dans le passionnant débat sur les personnages féminins, @Lulu-Has-A-Gun aime bien les femmes qui sortent des sentiers-battus, qui ne se laissent pas faire et qui sont maîtresses de leur destin. **Algol** en est l'exemple parfait. La femme qu'on a toujours rêvé d'être : belle, athlétique, féline, combattante hors pair au caractère bien trempé. Bref, la classe quoi. Elle sait être douce aussi quand il le faut, une oreille attentive mais attention à ne pas la fâcher ^^
Allez je vous laisse avec l'extrait qui tue ( c'est le cas de le dire^^)

**Extrait :**
*Algol courait sur la falaise, brandissant son énorme lance de combat. Sous les yeux ébahis des deux hommes, d?un bond fulgurant, elle prit son envol. La mercenaire sauta de la falaise qu?elle venait d?escalader et, tel un oiseau de mort, tomba droit sur les anneaux découverts de la veuve-pierre. Le vent sifflait à ses oreilles et l?adrénaline lui donnait une énergie inespérée. Dans un dernier effort, elle banda ses muscles et serra les dents en prévision du choc.
Avec un cri, elle percuta le monstre. Sa lance s?enfonça de presque toute sa longueur dans la chair molle de la veuve-pierre, déchirant muscles et organes. Ses pieds glissant sur la peau lisse de l?animal, Algol s?accrocha autant qu?elle put à la hampe de bois de son arme profondément fichée dans le corps de son adversaire. La veuve arrêta sa course, relevant sa gueule vers le ciel, et si elle avait pu hurler, la jeune femme en était certaine, elle aurait poussé un râle d?agonie en sentant l?un de ses cinq c?urs, transpercé de part en part, cesser brutalement de battre.*

Avatar du membre
Rimeko
Messages : 2821
Enregistré le : 06 janv. 2018, 19:09
Localisation : Picardie (parfois)
Contact :

Abracadabra

Message par Rimeko »

**Histoire - [Le Cycle des Esprits](http://www.plumedargent.fr/viewstory.php?sid=2170), de @Flammy**
> **Résumé :** Callune est une princesse déchue, forcée de vivre parmi des parias, des demi-êtres.
Lise est étudiante à la fac, kidnappée et emmenée de force dans un monde inconnu à cause d'un passé oublié.
L'une est maladroite, renfermée et peu sûre d'elle.
L'autre est combattante, colérique et ne craint rien ni personne, si ce n'est elle-même.
Elles n'ont aucune raison de se rencontrer, évoluant dans des univers parallèles.
Atlantis, après avoir été figé et immuable durant des siècles, voit son équilibre exploser, une guerre éclater et la magie qui empreignait les terres disparaître.
Kaea est le berceau de chevaliers, mais aussi de sorciers, de Prêtres et de dieux, dans un vaste monde où rien n?est impossible ou hors-norme.
Callune et Lise partagent pourtant un point commun. Toutes deux sont les éléments clés de projets qui les dépassent. Dans l'ombre l?Oracle des Esprits oeuvre minutieusement et ajuste ses plans. Le cataclysme n'est plus très loin...

Flammy nous développe ici un univers complexe et riche, ainsi que deux héroïnes très différentes, mais pourtant attachantes chacune à leur manière (enfin, j'en connais qui ne sont pas d'accord... :stuck_out_tongue: ), tout comme les autres personnages, le tout avec une plume fluide. J'ai passé de supers moments de lecture, immergée dans cette histoire, curieuse à propos du monde et de la suite de l'histoire... Parce que oui, Flammy sait entretenir son suspens !
> **Extrait :** ? Ma mignonne, tu vas me suivre et?
? Riesz ! Grouille-toi ! Des soldats arrivent avec des armes étranges, je ne réussirai pas à les retenir beaucoup plus !
L?inconnu se retourna, le temps d?adresser quelques mots furieux à un homme aux yeux écarlates qui venait de les rejoindre.
Le charme se rompit.
Le rythme cardiaque de Lise s?accéléra d?un coup, un filet de sueur coula le long de sa tempe tandis que son souffle se faisait court. Sans réfléchir ou même comprendre ce qui lui arrivait, elle tourna les talons et s?enfuit en courant. Elle détala comme jamais, bouscula plusieurs personnes. Une seule chose comptait, mettre le plus de distance possible entre elle et l?agresseur roux. Elle ne le connaissait pas, mais elle savait dans ses tripes l?implacable vérité.
S?il la rattrapait, elle mourrait.
Animée par l?énergie du désespoir, elle se sentit voler au-dessus du sol. En quelques secondes, elle avait disparu dans la foule et le dédale de la faculté. Un hurlement retentit au loin. Elle trouva en elle les ressources pour accélérer encore un peu plus.
Fuir.
Vite et loin.
Survivre.

Le_Hérisson
Messages : 91
Enregistré le : 03 août 2018, 16:21
Contact :

Abracadabra

Message par Le_Hérisson »

**Personnage - Haido** ([Enflammeurs et vers stellaires] de @Seja (http://www.plumedargent.fr/viewstory.php?sid=2099)

C'est lui le véritable aventurier, celui qui dresse les cafards et les maisons montées sur pattes de poulet et qui reste zen quoi qu'il arrive. Si je dois partir en exploration, c'est sûr que je veux Haido dans mon équipe.

>**La preuve en extrait** : Leibju retint son souffle. Elle avait l?impression que la cabane la fixait et qu?elle n?était pas contente. Mais elle n?osait pas se lever et se jeter sur elle ; Haido lui murmurait toujours des mots rassurants à? à l?oreille ?
> Elle sentit le gamin accroché à sa manche. Elle l?aurait bien secouée pour qu?il la lâche, mais elle savait qu?il fallait éviter les gestes brusques dans ce genre de cas de figure.
> ? Haido ? répéta-t-elle en faisant quelques petits pas dans sa direction.
> Il se tourna vers elle et, avec des mouvements lents, s?approcha d?elle.
> ? Comment t?as fait ça ? couina le gamin. Elles? elles? elles voulaient nous tuer !
> ? Mais non, répondit Haido avec un large sourire. Il suffit juste de leur parler comme il faut. Elles sont adorables.
> ? Raconte ça aux squelettes qu?on a trouvés à l?intérieur, grogna Leibju.
> ? Elles avaient une petite faim.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité